La tortue noire

Classé dans : Ateliers, documents et videos | 0

Le texte chinois qui présente les saisons dans le su wen (texte fondateur de la médecine chinoise)  s’intitule » Harmoniser l’esprit avec les 4 énergies ».

Les 4 énergies ce sont les inévitables phases de développement et de déclin de tout ce qui existe.

Porter notre regard sur les saisons, c’est interroger notre histoire, nos naissances, développements décroissances et enfouissements. Tout ce qui vit suit des cycles.

 

 

Ce qui témoigne de ce changement constant, du jeu du yin/yang avec le temps, on l’appelle shen 神 que l’on traduit parfois par esprit.

C’est parce qu’il y a ce jaillissement du présent, cette constante recréation de nous-même et du monde, que nous pouvons et devons être à l’écoute des phases des transformations.

Parce que nous sommes plus vastes et plus libres que les mouvements des saisons, nous sommes responsables de la transformation et de notre attitude par rapport aux mouvements de l’énergie.

Les 4  saisons témoignent de tous les mécanismes de l’histoire ce qui monte finira par redescendre, ce qui s’enfouit finira par renaitre.

Shen c’est le mystère de la conscience qui témoigne et fait apparaitre l’observateur et ce qu’il observe.

De ces 4 temps de la vie de l’énergie, l’hiver est particulièrement important .Symbolisée par la tortue noire, base et fondement du monde.

C’est le temps où l’énergie est presque invisible. Toute la lumière est concentrée à l’interne c’est le temps privilégié pour le recueillement et la méditation.

Limiter les mouvements, limiter les expressions, être au plus proche de l’intime, et surtout ne pas avoir peur de ses peurs.

Rencontrer l’obscurité ou le peu de lumière, visiter l’esprit de nos os, la puissance de nos ancêtres jusque dans leurs encombrements reconnaitre en nous cette force de vie qui a voyagée de siècle en siècle, d’histoire en histoire et le miracle de l’incarnation de la conscience dans le moment présent.

Profitons de l’hiver pour nous visiter nous même, pour visiter l’intérieur de la terre jusqu’à la conscience de la pierre.

Pour cette descente en nous-même il faut des forces et du courage.

La tortue noire est appelée le guerrier du mystère

Ces forces et ce courage nous pourrons les trouver dans les pratiques méditatives respiratoires et corporelles, dans une diététique appropriée ou dans les grands textes, mais tôt ou tard c’est dans le silence et la solitude que se rencontre l’esprit du guerrier mystérieux.

Qi gong et autres pratiques nous donnent des forces pour aller jusqu’au cœur de notre nudité.

Je crois que ce qui reste de ce voyage s’appelle amour.

Très bel hiver à tous

arbre-hiver

Laissez un commentaire